La nature à son meilleur

Stéphanie Morin

Le premier élément qui m’a marqué quand je suis arrivée dans Argenteuil, c’est la taille des pins de la forêt Bourbonnière sur la 158 directement à l’entrée de la MRC d’Argenteuil. On peut dire que cette forêt donne le ton à ce qui nous attend dans ce territoire peu connu. A quelques kilomètres, au nord de la route, j’ai été saisie de la proximité des méandres de la rivière du Nord qui sillonnent les terres agricoles jusqu’au centre-ville de Lachute, au pied de l’escarpement du Bouclier canadien. Une rivière au cœur de la ville centrale.

Puis, en sortant des sentiers battus, l’authenticité des paysages, tant naturels qu’humanisés, et des gens m’a percutée. En parcourant le territoire, si on découvre des bijoux naturels presque intacts à outrance, on retrouve également des communautés impliquées qui ont à cœur la préservation de leur environnement, mais également de leur identité. Je pense notamment aux associations de lac qui veillent à la qualité de leur eau ou à Conservation Lakefield qui promouvoit la protection à perpétuité des milieux naturels. Sans oublier les sentiers de Gore qui contribuent à donner un accès public à des milieux exceptionnels et les mettre en valeur. Bien que la plupart de ces milieux soient privés, plusieurs sites de récréotourisme permettent de nous faire ressentir et découvrir la force et l’authenticité des milieux naturels. Que ce soit Rafting Nouveau Monde dans le canyon de la rivière Rouge, la plage du camping de la Place Rouge à Grenville-sur-la-Rouge ou le Parc de Carillon, la connexion qu’on crée à partir de la beauté des paysages renforce le lien qu’on développe avec le territoire.

Ce lien, ce sentiment d’appartenance, on le ressent rapidement, envers ce territoire si riche qui semble à l’abri des intempéries de la modernité. La quête de sens, la quête d’une identité. Argenteuil cherche plutôt à protéger son authenticité. D’abord, ses riches paysages naturels, mais également, son milieu agricole. Riche de patrimoine bâti et paysager, la communauté qui supporte les activités agricoles est d’autant plus impliquée que le sont les citoyens qui en bénéficient. Plusieurs entreprises maraîchères biologiques offrent des paniers de légumes frais à même des kiosques à la ferme ou au marché aux puces de Lachute, et ce, dans un esprit de partage et d’ouverture vers la communauté. Les fermes Les champs qui chantent et La Roquette offrent une vision moderne de l’agriculture de proximité, à échelle humaine qui respecte l’environnement et la biodiversité. D’autres entreprises agricoles bien établis comme Raymond Jetté qui fait de la grande culture biologique depuis plus de 20 ans est inspirant pour la relève ou bien la ferme Guayclair qui est en pleine transition écologique vers des pratiques de bovins élevés en pâturage, de poules pondeuses en liberté et de table champêtre en plein air.

La préservation de l’authenticité, du vrai, du naturel, c’est ce qui nous rassemble, nous ressemble. Tsé, quand même la microbrasserie locale s’en mêle avec son slogan « La Terre c’est notre Bro, recycle pis fais attention à ta peau ! ».

 

 

 

Partagez cet article
Inspirer, Respirer - Argenteuil

Hâte de faire ta connaissance!

Naomie Goller

450 562-8829, poste 2203

540, rue Berry, Lachute

ngoller@argenteuil.qc.ca